Pin
Send
Share
Send


Pour entrer pleinement dans la mise en place du sens du terme ruine, il faut d'abord savoir quelle est son origine étymologique. En ce sens, nous pouvons déterminer qu'il dérive du latin, en particulier du verbe "ruere", qui peut être traduit par "s'effondrer" ou "précipiter".

Ruine c'est un adjectif qui est utilisé pour qualifier les personnes, les faits ou les situations qui ont caractéristiques indignes ou tristement célèbres . La qualification de quelque chose ou de quelqu'un comme ruine est toujours négatif .

Par exemple: "Je ne ferai pas affaire avec quelqu'un d'aussi méchant que M. Brollocket", «Tu es une méchante femme! Je ne passerai pas une seconde de plus avec toi dans cette maison ”, "Voler l'animal de compagnie d'un enfant est un acte méchant et inintelligible".

La ruine est associée à ce qui est méprisable, ignominieux, misérable ou mesquin ; par conséquent, la ruine mérite d'être répudiée et condamnée. Supposons qu'un groupe de vandales entre dans une école située dans un quartier manquant et enflamme les installations. Beaucoup peuvent qualifier l'action de ruine, car elle prive les enfants sans ressources de la possibilité de poursuivre leurs études.

Il y a une infinité les comportements ce qui peut être décrit comme méchant: maltraiter un animal, faire des graffitis antisémites, frapper un vieil homme ou discriminer contre une personne handicapée ne sont que quelques exemples.

Le personne la ruine est donc celle qui effectue ce type d'action. En général, le concept est associé à des comportements qui ils n'ont aucune explication de la logique ou de la morale . Il est entendu que voler est mauvais et répréhensible; mais si le voleur casse aussi ce qui n'est pas seulement porté par le mal, il sera appelé comme quelqu'un de méchant. Quelqu'un peut expliquer ou justifier un vol en raison des conditions sociales, mais pas la génération de dommages sans aucun sens.

Dans le cadre de la littérature, de nombreux personnages ont pris de l'importance et se souviennent précisément de leur attitude et de leur comportement grossiers. Un exemple clair de cela se trouve dans l'ouvrage «El avaro» (1668), de Moliére. Il s'agit d'une pièce de comédie clé qui tourne autour de la figure de Harpagón, un homme qui donne de bons signes de la cupidité extrême qui l'identifie.

Un autre exemple de personnages ruineux se trouve dans l'histoire "Christmas Story" (1843). Il devient un court roman de l'écrivain anglais Charles Dickens devenu un classique de la littérature universelle. Son personnage central n'est autre qu'Ebenezer Scrooge, un homme maussade, méchant, très gourmand et vraiment égoïste qui traite ses employés sans pitié, qui méprise tout le monde et qui ne bouge que pour de l'argent.

Cependant, tout va changer pour lui une nuit où apparaîtront trois fantômes (celui du passé, celui du présent et celui du futur), qui tenteront de le changer, de faire preuve de respect et d'humanité pour les autres, de mettre de côté le le matérialisme et miser davantage sur la solidarité et la tolérance.

Pin
Send
Share
Send